L’ayurveda fait de plus en plus parler d’elle en Occident depuis quelques années. Quelle est cette médecine venue d’Inde ? Quels sont ses grands principes ?

Définition de l’ayurveda

Le mot “ayurveda” découle des termes sanskrits yus (qui signifie la vie) et véda (qui veut dire savoir). Cette discipline est assez ancienne et ses origines remontent aux deuxième millénaire avant Jésus-Christ.

L’ayurveda base sa pratique sur les védas, des textes fondateurs du védisme et de l’hindouisme. Cette science alternative offre une approche de la santé humaine qui se veut globale, et cherche à prévenir les maladies autant qu’à les guérir. Ses techniques permettent de guérir un grand nombre de maux, du simple rhume jusqu’à l’état grippal !

L’ayurveda, ses grands principes

L’ayurveda se base sur des grands principes issus de la tradition indienne. Notre corps serait composé de 5 éléments primaires, appelés les mahabutas. Ces éléments nous constituent et gouvernent notre corps. Ces éléments sont l’espace, l’air, l’eau, le feu et la terre.

Notre santé dépend de l’équilibre entre trois énergies appelées doshas : l’énergie cinétique, l’énergie de transformation et l’énergie de cohésion. L’harmonie entre ces trois énergies permet d’éviter les maladies ou le mal-être.

Comment se pratique l’ayurveda ?

L’ayurveda cherche à prévenir et à guérir. Huit branches, qu’on appelle ashtangas, composent cette discipline et collaborent ensemble pour mener au bien-être général :

  • Médecine interne
  • Maladie de la tête et du cou
  • Chirurgie
  • Traitement des empoisonnements
  • Pédiatrie
  • Rajeunissement / Science des élixirs
  • Utilisation des aphrodisiaques
  • Psychologie

Le soigneur ayurvédique s’adonne avant tout à la prévention et va rechercher dans le mode de vie de son patient ce qui pourrait conduire à un déséquilibre et causer des troubles dans le futur. Il va notamment analyser son environnement, son rythme de sommeil mais surtout son alimentation.